AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur ton Chemin .bring me to death. ~ [Privée Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ No Life King ♠
.by devouring my own wings.
avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 30
Localisation : Ici et Là !

MessageSujet: Sur ton Chemin .bring me to death. ~ [Privée Arthur]   Mar 14 Sep - 20:22

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Arthur BRUNE
Leavening WINGATES

Le bruit court que ses yeux sont de rubis et son manteau de la même couleur. Le bruit court qu'il soit en ville, mais seulement que de passage. Le bruit court qu'il n'est pas comme les autres hommes de la haute Aristocratie, car le bruit court qu'il dégage derrière ses riches et propres vêtements autant d'animosité qu'une créature à dents tranchantes, grognant de façon menaçante dans une forêt au milieu de la nuit. Le bruit court ; le bruit court. Elle court la rumeur, lentement mais surement, prenant petit à petit de l'ampleur ; et on finit même par rassurer les jeunes enfants qui la découvre, ils en pleurent des larmes de peur, paniqués à l'idée de le rencontrer. Mais quoi, qui ? Le croque mitaine ?

*Croque Mitaine, drôle de façon de me surnommer... *

M'enfin, soit. Mais devrait-il le prendre comme une insulte ou un compliment même s'il trouvait cette appellation plutôt amusante ? Autant le prendre à la rigolade, sinon, cela va droit au massacre. Mais par contre, cela ne cessait de le faire rire aux éclats. Il était le Croque Mitaine des mioches ?! La sublime blague ! Comme s'il n'avait que ça à faire que de s'immiscer sous leurs lit pour les faire crier de terreur. Il s'amuserait d'avantage à aller secouer le matelas de leurs parents que le leurs, ces petits fripons !

Sauf qu'à force de se matérialiser cette image dans son esprit, Leavening ne pouvait s'empêcher d'en rire, encore et encore, et toujours de plus en plus fort. Son rire qui rappellerait alors inexorablement celui d'un fou. Et le bruit courait qu'il se promenait lentement dans leurs rues, le tout en ne cessant de hurler de rire, sans pouvoir s'arrêter. Un rire inquiétant, aboyant et ne présageant rien de bien rassurant.

Leavening poursuit sa marche pour soudainement renifler l'air ambiante, levant la truffe, comme s'il avait capturé une odeur particulière.

Mais ce gars, Leavening, parlons nous d'un homme ou bien d'un animal ? Parce qu'on ne cesse de la comparer à une bête. Mais il est bel et bien un Homme... ou presque. L'apparence du moins est celle d'un être humain. Il perturbe les aléas quotidien de votre vie car un regard suffit pour qu'il se décide à vous embêter, vous suivre comme un chien de chasse ayant repéré sa proie.


Prenant la direction d'où venait le parfum, Leavening traversa une avenue. Ça se rapprochait. Il profita d'une ruelle étroite pour disparaître dans l'ombre. Ses sens démultipliés, sa recherche n'en fit que plus facile. La senteur n'était qu'à deux pattés de maisons, il gravit la distance en usant de son pouvoir et réapparut dans un cul de sac, entre un mur et un humain. Cet Humain qui n'avait de cesse de l'intéresser vu que l'odeur provenait de sa personne. Celui-ci lui tournait le dos, il va certainement être surpris lorsqu'il va voir que derrière lui, un grand zouave était apparu comme par magie.

« Hey, mon gars ! » Dit le Démon pour commencer le dialogue et accessoirement, pour lui signaler sa présence. Leavening ne se souciait visiblement pas de savoir comment il allait expliquer à ce brave garçon sa venue puisqu'il était apparut dans un cul de sac... en faite, il s'en foutait complètement ! Il s'avançait vers lui, avec un large sourire. Ses yeux cachés derrières ses lunettes à reflets oranges et son long manteau rouge battant ses flans à chacun de ses grand pas. « Approche. » ordonna-il tout en tirant à lui l'individu à l'aide de sa cravate. Les deux hommes étaient à présent l'un en face de l'autre, une cravate tendu les séparant et on pouvait constater que Leavening était le plus grand et le plus âgé aussi. Celui-ci poursuivi ce qu'il disait, sans faire plus attention à son comportement impulsif. Quel image pouvait-il bien transmettre à l'inconnu ? Leavening ne s'en souciait guerre. « Mmmm aaah ... tu sens la rose toi... » Il enleva ensuite ses lunettes avec sa main valide qui ne tenait pas la cravate et ont pu voir alors un œil plus surélevé que l'autre, le démon termina « Tu vas me dire la marque de ton paquet de cigare je te pris. »

[Arthuuuur, voilà voilà, j'espère que ce début te conviendra, dis moi dis moi ^.^. Tu es 100% libre d'écrire ce que tu veux à partir de la fin, je veux dire, cigare ou pas cigare. Le but était simplement de faire une bonne entrée en matière ;3. Réponds quand tu as le temps, je ne suis pas du tout pressée, disons que je suis même débordée. A+.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dgray-man.superforum.fr/forum.htm
 

Sur ton Chemin .bring me to death. ~ [Privée Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji RPG - V2 :: 
London Bridge is falling down
 :: »South End :: » Oxford Street
-